Maroc

Portail Maroc

Contamination accidentelle au bacille de charbon à l'Afssa Atlasvista Maroc
Recherche avancée

Maroc Annonces

Maroc Rencontres

Maroc Blogs

Actualité Actualité
Communauté Communauté
Pratique Pratique
Agenda
Agenda vide
Dossiers Dossiers
Horaires
Gare de Départ
Gare d’arrivée
Rencontres
Je suis
Je cherche
entre et

Fils RSS de AtlasVista
Fils RSS AtlasVista

 
Envoyer cette article à un(e) ami(e)
Votre nom :*
Votre E-mail :
E-mail du destinataire :*
Votre message :
Veuillez copier le code ci-contre : *
*champ obligatoire
Monde » Médecine / Santé Monde » Médecine / Santé
Contamination accidentelle au bacille de charbon à l'Afssa
CRETEIL (AFP) - Une contamination accidentelle au bacille de charbon s'est produite mardi dans un laboratoire de l'Agence française de sécurité sanitaire des aliments (Afssa), située à Maisons-Alfort (Val-de-Marne), et plusieurs laborentins ont été pris en charge par les secours, a-t-on appris de sources concordantes.
Selon l'Afssa, cet "accident présumé de manipulation du bacille de charbon (Bacillus anthracis)" s'est produit dans le Laboratoire d'études et de recherches en pathologie animale et zoonoses.

"La mise en place du protocole de décontamination des locaux a été immédiate", a précisé l'Afssa dans un communiqué.


Plusieurs personnes - cinq selon l'Afssa, six selon une source policière - ont été prises en charge par une cellule de crise mise en place par le Samu et les pompiers pour être décontaminées, a indiqué la préfecture du Val-de-Marne.

Ces personnes ont été isolées avant d'être transférées individuellement vers l'hôpital de la Pitié-Salpêtrière à Paris, selon une source policière.

Ces personnes présentent un "risque potentiel de contamination" et vont "suivre le traitement standard prévu en la circonstance" en milieu hospitalier, a ajouté l'Afssa dans son communiqué.

L'Afssa, créée le 1er avril 1999, a pour mission principale d?évaluer les risques sanitaires et nutritionnels présentés par tous les aliments, y compris l?eau, qu?ils soient destinés à l?homme ou à l?animal, dans le but d?alerter les pouvoirs publics en cas de nécessité et plus largement d?informer le public.

Publié le: 25/03/2009 à 10:56:30 GMT Source : AFP
Envoyer l'article à un ami
Envoyer
Format PDF
PDF
Vesion imprimable
Imprimer
A lire aussi

» Prothèses PIP: Bertrand favorable à une mission...

» La France désenfumée depuis cinq ans, mais toujours...

» "Tout s'accélère" dans la recherche sur les cancers

» Cancer de la peau: les Etats-Unis approuvent un nouveau...

» Plus de 97% des généralistes optent pour la rémunération...

Suite »

Ressources web

» Ministère de la Santé

» Agence Nationale de l'Assurance Maladie

» OMS Maroc

» Croissant Rouge Marocain

» Médecins sans Frontières

Sondage...
Emprunter l'identité d'une célébrité ou d'une personnalité politique sur des sites Web de réseau social (ex : Facebook) est selon vous:
 Une usurpation d'identité passible de peine de prison  
 Un acte tout à fait habituel et très répandu. Où est le mal ?  
© 2001- 2018 AtlasVista Maroc
Hébergement: Heberjahiz