Maroc

Portail Maroc

Caricatures blasphématoires : la Suède s'excuse auprès de l'OCI Atlasvista Maroc
Recherche avancée

Maroc Annonces

Maroc Rencontres

Maroc Blogs

Actualité Actualité
Communauté Communauté
Pratique Pratique
Agenda
Agenda vide
Dossiers Dossiers
Horaires
Gare de Départ
Gare d’arrivée
Rencontres
Je suis
Je cherche
entre et

Fils RSS de AtlasVista
Fils RSS AtlasVista

 
Envoyer cette article à un(e) ami(e)
Votre nom :*
Votre E-mail :
E-mail du destinataire :*
Votre message :
Veuillez copier le code ci-contre : *
*champ obligatoire
Monde Monde
Caricatures blasphématoires : la Suède s'excuse auprès de l'OCI
RYAD (MAP) - L'ambassadeur de Suède à Ryad, M. Jan Thesleff, a présenté, mardi à Jeddah, les excuses de son pays à l'Organisation de la conférence islamique (OCI) suite à la crise déclenchée par la publication d'une nouvelle série de caricatures blasphématoires sur le prophète Sidna Mohammed.
Selon un communiqué de l'OCI, le diplomate suédois a affirmé, lors d'un entretien mardi avec le secrétaire général de l'OCI, Ekmeleddin Ihsanoglu, que le dialogue demeure le seul moyen de résoudre cette crise, rappelant que le Premier ministre suédois a exprimé son profond regret à la communauté musulmane de Suède.

Pour sa part, M. Ihsanoglu a réitéré sa condamnation de la publication dans le journal local, Nerikes Allehanda, de ces caricatures blasphématoires.

Le SG de l'OCI a fait part au diplomate suédois de ""son inquiétude concernant ces incitations irresponsables et provocatrices au nom de la défense de la liberté d'expression (...) qui mènent la communauté internationale vers plus de confrontation et de division"", ajoute le communiqué.
Publié le: 13/09/2007 à 15:23:33 GMT Source : MAP
Envoyer l'article à un ami
Envoyer
Format PDF
PDF
Vesion imprimable
Imprimer
A lire aussi

» La Belgique est officiellement entrée en récession

» Sénégal: l'opposition promet une "nouvelle stratégie",...

» Russie: Poutine prêt à un deuxième tour, même s'il...

» L'Europe toujours saisie par le froid, des dizaines de morts

» Tunisie: première visite de la directrice du FMI...

Suite »

Sondage...
Emprunter l'identité d'une célébrité ou d'une personnalité politique sur des sites Web de réseau social (ex : Facebook) est selon vous:
 Une usurpation d'identité passible de peine de prison  
 Un acte tout à fait habituel et très répandu. Où est le mal ?  
© 2001- 2017 AtlasVista Maroc
Hébergement: Heberjahiz