Maroc

Portail Maroc

Assassinat d'Hariri: le Tribunal spécial pour le Liban dément la remise de l'acte d'accusation Atlasvista Maroc
Recherche avancée

Maroc Annonces

Maroc Rencontres

Maroc Blogs

Actualité Actualité
Communauté Communauté
Pratique Pratique
Agenda
Agenda vide
Dossiers Dossiers
Horaires
Gare de Départ
Gare d’arrivée
Rencontres
Je suis
Je cherche
entre et

Fils RSS de AtlasVista
Fils RSS AtlasVista

 
Envoyer cette article à un(e) ami(e)
Votre nom :*
Votre E-mail :
E-mail du destinataire :*
Votre message :
Veuillez copier le code ci-contre : *
*champ obligatoire
Monde » Moyen Orient Monde » Moyen Orient
Assassinat d'Hariri: le Tribunal spécial pour le Liban dément la remise de l'acte d'accusation
LA HAYE (AFP) - Le Tribunal spécial pour le Liban (TSL) a démenti l'information d'une agence de presse libanaise selon laquelle le procureur avait remis lundi l'acte d'accusation dans l'enquête sur l'assassinat de l'ancien Premier ministre libanais Rafic Hariri.
"Nous démentons l'information", a déclaré l'AFP le directeur de la communication du TSL, Crispin Thorold.

"Quand l'acte d'accusation aura été déposé, nous publierons un communiqué, et nous n'avons pas encore publié de communiqué", a ajouté M. Thorold.


L'agence libanaise Al-Markaziya a annoncé lundi après-midi que le procureur du TSL, Daniel Bellemare, avait remis lundi l'acte d'accusation, précisant que "l'annonce officielle de la remise (de l'acte) sera demain (mardi)".

Le TSL, créé en 2007 à la demande du Liban, en vertu d'une résolution des Nations Unies, est chargé de juger les responsables de l'attentat à la camionnette piégée au cours duquel Rafic Hariri et 22 autres personnes avaient été tués le 14 février 2005 dans le centre de Beyrouth.

Le Hezbollah s'attend à être mis en cause dans le cadre de l'enquête sur cet attentat. Son chef, Hassan Nasrallah, a affirmé dimanche soir que le puissant parti chiite "se défendrait" contre toute accusation, sans préciser de quelle façon.

Publié le: 17/01/2011 à 16:11:20 GMT Source : AFP
Envoyer l'article à un ami
Envoyer
Format PDF
PDF
Vesion imprimable
Imprimer
A lire aussi

» Afghanistan: le Pakistan accusé par l'Otan de soutenir...

» Syrie: les combats s'intensifient, blocage à l'ONU

» Egypte: les 25 travailleurs chinois, enlevés par des...

» Mort de Gilles Jacquier: M. Juppé demande que Damas...

» Syrie: l'opposition conclut un accord en vue de la...

Suite »

Sondage...
Emprunter l'identité d'une célébrité ou d'une personnalité politique sur des sites Web de réseau social (ex : Facebook) est selon vous:
 Une usurpation d'identité passible de peine de prison  
 Un acte tout à fait habituel et très répandu. Où est le mal ?  
© 2001- 2019 AtlasVista Maroc
Hébergement: Heberjahiz