Maroc

Portail Maroc

L'Argentine veut s'occuper de ses chômeurs Atlasvista Maroc
Recherche avancée

Maroc Annonces

Maroc Rencontres

Maroc Blogs

Actualité Actualité
Communauté Communauté
Pratique Pratique
Agenda
Agenda vide
Dossiers Dossiers
Horaires
Gare de Départ
Gare d’arrivée
Rencontres
Je suis
Je cherche
entre et

Fils RSS de AtlasVista
Fils RSS AtlasVista

 
Envoyer cette article à un(e) ami(e)
Votre nom :*
Votre E-mail :
E-mail du destinataire :*
Votre message :
Veuillez copier le code ci-contre : *
*champ obligatoire
Monde » Economie / Finances Monde » Economie / Finances
L'Argentine veut s'occuper de ses chômeurs
BUENOS AIRES - Le gouvernement argentin a annoncé mardi soir la mise en route immédiate de plans sociaux afin de venir en aide à 500 000 chômeurs dans un premier temps. Durant la journée, les manifestations et concerts de casseroles se sont multipliées dans le pays.
Les ministères du travail et du Développement social ont été chargés par le gouvernement du président Eduardo Duhalde de mettre en oeuvre ces plans. Chaque bénéficiaire devrait recevoir «par mois entre 100 et 200 pesos (environ 55 à 110 dollars selon le cours actuel) durant une période de trois mois qui pourra être renouvelée».

L'Argentine connaît actuellement un taux de chômage de 18,3 %, soit quelque 2,8 millions de personnes, et le sous-emploi est estimé à environ 20 %. Plus de 44 % de la population, soit quelque 14 millions de personnes, vit en situation de pauvreté.
Publié le: 23/01/2002 à 12:18:08 GMT
Envoyer l'article à un ami
Envoyer
Format PDF
PDF
Vesion imprimable
Imprimer
A lire aussi

» Wall Street ouvre en hausse, dopée par Facebook

» Le marché automobile français commence mal l'année

» Un fournisseur de Vuitton va reprendre l'usine Lejaby...

» Bruxelles oppose son veto à la fusion de NYSE Euronext...

» Le Portugal obtient un répit mais les craintes d'une...

Suite »

Ressources web

» Bourse de Casablanca

» Bank Al-Maghreb

» Banque africaine de développement

» Ministère des finances et de la privatisation

Sondage...
Emprunter l'identité d'une célébrité ou d'une personnalité politique sur des sites Web de réseau social (ex : Facebook) est selon vous:
 Une usurpation d'identité passible de peine de prison  
 Un acte tout à fait habituel et très répandu. Où est le mal ?  
© 2001- 2020 AtlasVista Maroc
Hébergement: Heberjahiz