Maroc

Portail Maroc

Affaire Maddie: les Espagnols découvrent l'existence de personnes blondes au Maroc Atlasvista Maroc
Recherche avancée

Maroc Annonces

Maroc Rencontres

Maroc Blogs

Actualité Actualité
Communauté Communauté
Pratique Pratique
Agenda
Agenda vide
Dossiers Dossiers
Horaires
Gare de Départ
Gare d’arrivée
Rencontres
Je suis
Je cherche
entre et

Fils RSS de AtlasVista
Fils RSS AtlasVista

 
Envoyer cette article à un(e) ami(e)
Votre nom :*
Votre E-mail :
E-mail du destinataire :*
Votre message :
Veuillez copier le code ci-contre : *
*champ obligatoire
Maroc Maroc
Affaire Maddie: les Espagnols découvrent l'existence de personnes blondes au Maroc
MADRID (MAP) - La fausse piste marocaine dans l'affaire Maddie, la fillette britannique disparue en mai dernier au Portugal, a permis aux Espagnols de découvrir qu'il y a des Marocains aux cheveux blonds et aux yeux clairs, comme le soulignent mercredi plusieurs journaux espagnols.
""Des journalistes britanniques se sont rendus à Zinat (près de Tétouan) et ont vu la fillette qui s'appelle Bouchra Benaissa. Elle est marocaine, âgée de deux ans et vit avec ses parents fermiers. En plus, Bouchra est blonde et a la peau claire comme beaucoup de berbères"", écrit le correspondant du journal El Pais au Portugal.

Mardi, presque tous les journaux espagnols, à l'exception d'El Pais, ont publié la photo d'une fillette blonde au dos de sa mère, prise à Zinat par une touriste espagnole qui a cru avoir trouvé la piste de Maddie, que les détectives privés engagés par la famille McCann n'ont pas pu découvrir. La touriste espagnole qui a été derrière cette fausse piste ne croit toujours pas qu'il pourrait s'agir d'une fillette marocaine.


""Quand j'ai entendu dire que des témoins ont vu Maddie au Maroc, j'ai envoyé à la police la photo que j'ai prise de cette fillette blonde, à la peau claire et aux yeux bleus. Même s'il ne s'agit pas de Maddie, il s'agirait d'une autre fille"" qui ne peut pas être marocaine, a déclaré mercredi soir à une télévision espagnole Clara Torres, la touriste espagnole auteur de la photo.

Selon des informations fournies par la police portugaise, plus de 2.500 fausses pistes ont été signalées depuis la disparition surmédiatisée le 3 mai dernier de la fillette britannique Maddie McCann, alors qu'elle passait des vacances en compagnie de ses parents dans un village touristique dans le sud du Portugal.

Pour mener leur campagne médiatique à travers le monde, Kate et Garry McCann ont bénéficié d'un budget de 1,4 million d'euros, d'un appui indéfectible du gouvernement britannique, mais ce qui attise l'appétit des ""faux indics"" ce sont les 3,5 millions d'euros de récompense offerts par de riches hommes d'affaires à ceux qui aideraient à retrouver les traces de la petite Maddie.

""Finalement cette fausse piste aura servi au moins à battre en brèche l'idée que le Maroc était un pays de +bruns+. Dans plusieurs régions du Maroc, notamment dans le nord du pays, l'on peut croiser des personnes à la peau blanche, aux cheveux blonds et aux yeux clairs, comme s'ils étaient des Britanniques"", commente pour sa part le journal El Mundo.

Des journalistes de la télévision catalane TV3, qui s'étaient rendus mardi au village Zinat pour vérifier si la fillette de la photo qui a fait le tour du monde était Maddie McCann, ont déclaré à la presse qu'ils n'ont pas pu croire leurs yeux quand ils ont vu la petite Bouchra Benaissa dans les bras de sa maman.

""C'était une fillette blonde, d'aspect européen, aux yeux bleus, à la peau claire mais bronzée. C'était la fille de la photo, celle des journaux télévisés, celles des quotidiens mais pas Madeleine McCann"", ont ils déclaré après avoir rencontré la famille Benaissa, médiatisée malgré elle.
Publié le: 27/09/2007 à 11:37:14 GMT Source : MAP
Envoyer l'article à un ami
Envoyer
Format PDF
PDF
Vesion imprimable
Imprimer
A lire aussi

» Attentat de Marrakech: les parents d'une victime...

» Après New York, le roi saoudien poursuit sa...

» Arabie: le roi Abdallah en "bonne santé" selon le...

» le roi Abdallah d'Arabie saoudite, en convalescence,...

» Maroc: deux nouvelles tentatives d'immolation par le feu

Suite »

Sondage...
Emprunter l'identité d'une célébrité ou d'une personnalité politique sur des sites Web de réseau social (ex : Facebook) est selon vous:
 Une usurpation d'identité passible de peine de prison  
 Un acte tout à fait habituel et très répandu. Où est le mal ?  
© 2001- 2020 AtlasVista Maroc
Hébergement: Heberjahiz