Maroc

Portail Maroc

Affaire Khalid Skah: les enfants de l'ex-champion olympique nient avoir été enlevés Atlasvista Maroc
Recherche avancée

Maroc Annonces

Maroc Rencontres

Maroc Blogs

Actualité Actualité
Communauté Communauté
Pratique Pratique
Agenda
Agenda vide
Dossiers Dossiers
Horaires
Gare de Départ
Gare d’arrivée
Rencontres
Je suis
Je cherche
entre et

Fils RSS de AtlasVista
Fils RSS AtlasVista

 
Envoyer cette article à un(e) ami(e)
Votre nom :*
Votre E-mail :
E-mail du destinataire :*
Votre message :
Veuillez copier le code ci-contre : *
*champ obligatoire
Maroc Maroc
Affaire Khalid Skah: les enfants de l'ex-champion olympique nient avoir été enlevés
OSLO (AFP) - Les deux enfants de l'ex-athlète marocain Khalid Skah, clandestinement rapatriés en Norvège par leur mère norvégienne l'an dernier, ont nié avoir été "enlevés" au Maroc par les autorités norvégiennes comme l'affirme leur père.
"C'était notre propre choix de fuir", a déclaré le cadet, Tariq, âgé de 13 ans, dans un entretien avec la chaîne TV2 Nyhetskanalen diffusé mardi soir.

"Nous ne pouvions pas vivre une vie normale, nous ne pouvions pas aller à l'école", a renchéri sa soeur Selma, 16 ans.


Ce conflit familial portant sur la garde des deux enfants, qui ont la double nationalité, a jeté un froid dans les relations entre le Maroc et la Norvège.

Soutenu par les autorités marocaines, Khalid Skah, champion olympique sur 10.000 m à Barcelone en 1992, accuse l'ambassade de Norvège à Rabat d'avoir "enlevé" ses enfants en juillet 2009 et d'avoir aidé leur mère, Anne Cecilie Hopstock, à les exfiltrer "illégalement" du Maroc.

Le gouvernement norvégien reconnaît avoir temporairement accueilli à leur demande Tarik et Selma dans la résidence de l'ambassadeur, estimant que leur sécurité était menacée, mais assure n'avoir joué aucun rôle dans leur sortie du territoire.

Lundi, à la suite d'informations de presse, la Norvège a toutefois dû admettre que les enfants avaient été exfiltrés par deux membres de ses forces spéciales, agissant "pendant leurs vacances" et "à l'insu de leur hiérarchie" selon Oslo. Ils leur avaient été discrètement remis par un diplomate.

L'exfiltration proprement dite était "une action à caractère privé" organisée par Mme Hopstock à l'encontre des recommandations des autorités norvégiennes, a précisé le ministre des Affaires étrangères, Jonas Gahr Stoere.

Mardi, le gouvernement marocain a demandé à la Norvège de traduire en justice ses ressortissants impliqués dans la sortie clandestine des enfants du territoire marocain.

Publié le: 03/02/2010 à 08:42:28 GMT Source : AFP
Envoyer l'article à un ami
Envoyer
Format PDF
PDF
Vesion imprimable
Imprimer
A lire aussi

» Attentat de Marrakech: les parents d'une victime...

» Après New York, le roi saoudien poursuit sa...

» Arabie: le roi Abdallah en "bonne santé" selon le...

» le roi Abdallah d'Arabie saoudite, en convalescence,...

» Maroc: deux nouvelles tentatives d'immolation par le feu

Suite »

Sondage...
Emprunter l'identité d'une célébrité ou d'une personnalité politique sur des sites Web de réseau social (ex : Facebook) est selon vous:
 Une usurpation d'identité passible de peine de prison  
 Un acte tout à fait habituel et très répandu. Où est le mal ?  
© 2001- 2020 AtlasVista Maroc
Hébergement: Heberjahiz